Léo Karmann est un grand gamin qui parle beaucoup et qui préfère imaginer des combats de dinosaures que des drames psychologiques. Même si peut-être qu’un jour ce sera le contraire.

Contact :

Agent : Sevane Shirvanian chez Little Intervista
sevane.shirvanian@gmail.com
06 64 03 15 20


Voir le CV →

Biographie :

Léo voit le jour en 1989 à Paris XIVème. On le sort violemment du ventre de sa mère avec une paire de forceps, et du coup il a une petite bosse, là. Sur le côté de la tête.

A 8 ans, il regarde « Hook » à la télé et en plus de croire au pays imaginaire, il se dit que l’histoire est trop cool et que dans sa vie il veut en raconter d’autres des comme ça.

Au collège, il se dit que ce serait pratique s’il avait une caméra à la place des yeux. Complètement égocentrique, il pense que s’il filmait sa vie en continu pour en faire une série, ça passionnerait les gens.  Bon, peut-être pas un épisode tous les jours parce que le jeudi y a quand même 2 heures de techno, mais au moins un par semaine quoi.

Le frère de Léo veut être comédien. Et tant mieux parce qu’il est doué. Et vu que Léo il aime bien son frère, du coup il fait des films avec lui. Dont un, « La Coda », qui obtient quelques prix dans des petits festivals. Après avoir voulu être archéologue, aventurier, rockeur et Philippe Dana (l’ami des dessins animés), Léo se dit que quand même c’est plus facile de devenir réalisateur de films (ou pas).

Il rencontre Pierre Cachia, qu’il fait jouer dans son premier « vrai » court-métrage avec des projecteurs et tout et tout, « Opération Tulipe », tourné en super16 mm, monté à la colle, aux ciseaux et à la sueur. Une nouvelle amitié qui lui fait rencontrer Sabrina l’année suivante, et le groupe des Indélébiles, et la passion du chocolat, et la vie de manière générale.

Avec un autre court-métrage (« Delayed ») sous le bras (en HD cette fois, faut pas déconner), des heures d’intermittent à jouer les assistants sur des films, et des projets plein les tiroirs, Léo est heureux : mais même si rêver c’est bien,  il n’est pas encore l’heure de dormir.